Camping Giessen im Binntal, Wallis
Camping Giessen im Binntal, Wallis
Camping Giessen im Binntal, Wallis
Camping Giessen im Binntal, Wallis
Camping Giessen im Binntal, Wallis
Camping Giessen im Binntal, Wallis

Flore et faune

La vallée de Binn est surtout connue pour ses nombreuses fleurs rares: les anémones soufrées y fleurissent côte à côte avec des centaines de lis martagon, les orchidées sauvages alternent avec des lobélies; par-ci, par-là, l’œil du connaisseur reconnait aussi un sabot-de-Vénus. Les multiples couleurs et formes de saxifrages, les véroniques, œillets et campanules réjouissent l’œil ; le lis des champs blanc orne le pré printanier et l’ancolie des Alpes, la Grégorie de Vitalianus, la primevère de Haller, la gentiane de Schleicher ou l’aldénostyle, les pétasites et la valériane des montagnes épicent l’air pur des montagnes. La vallée latérale surtout, la vallée de Läng en direction du col de Saflisch est riche en plantes exceptionnelles. À ne pas rater: la floraison unique au monde de la tulipe de Grengiols (voir le circuit en boucle des tulipes Grengiols) dans la deuxième moitié du mois de mai. La giroflée du Valais (Matthiola valesiaca) fleurit dans la gorge de Twingi, entre Ausserbinn et Binn.

La vallée abrite de nombreux oiseaux, papillons, sauterelles, coléoptères, lézards ainsi que l’un ou l’autre serpent.

Au printemps, lorsque la neige recouvre encore ses pentes, des troupeaux de chevreuils et de cerfs peuplent les pâturages des parties inférieures de la vallée, tout comme en automne, où ils y broutent une dernière fois à satiété. On peut aussi apercevoir des chamois sur les hauteurs. Les marmottes y sont nombreuses et pas toujours farouches, entre autres dans la région de l’Alpe Freichi. Un autre hôte moins fréquent, mais assez courant quand même, est le lièvre variable avec son pelage brun l’été et blanc l’hiver.

Le parc abrite de nombreuses espèces d’animaux rares aujourd’hui voire en voie d’extinction. La vallée offre aussi des rarités ornithologiques comme le cincle plongeur qui niche sur les rives de la Binna. De temps à autre, le randonneur peut apercevoir un coq de bruyère, un accenteur alpin ou un aigle. Les faucons tournoyant au-dessus des maigres pâturages des Hautes-Alpes sont des habitants plus fréquents de la vallée.

L’ambrette des marais est une véritable rareté: d’une taille de quelques millimètres, on ne la trouve en Suisse que dans l’extrême Est des Grisons et les gorges de la Twingisschlucht. 

L’objectif du parc paysager de la vallée de Binn est de préserver l’habitat naturel de ces animaux et de la flore afin que nos enfants et petits-enfants puissent en jouir également.

Vous désirez en savoir plus, voir et vivre ce monde alpin si particulier? Participez à une des excursions thématiques organisées par le service de tourisme de Binn.


Dernière mise à jour: 26.07.2015